Avant de construire une extension, aménager votre jardin ou installer une piscine, il convient certainement de construire un mur de soutènement afin de mener à bien le projet. En effet, les raisons qui peuvent vous pousser à construire un mur de soutènement peuvent être esthétiques ou pratiques. Il a pour principale objectif d’assurer la garantie d’un ensemble comme éviter le glissement de terrain ou un éboulement, contenir une pression comme de la terre, aménager un massif, casser un talus, construire une extension de maison, une piscine, une maison semi-enterrée ou un garage. Dans cet article découvrez toutes les informations sur ce type de mur.

Les étapes à la construction d’un mur de soutènement

La construction d’un mur de soutènement est un chantier assez complexe qui demande de grandes précautions afin de garantir sa durabilité et sa solidité. Cependant, si vous êtes un assez bon bricoleur et que vous êtes déterminé à entreprendre seul les travaux, voici les étapes que vous devez suivre. Tout d’abord, commencez par étudier la nature du sol. Cela vous permettra de connaitre ses composants notamment s’il est constitué de vase, d’argile, etc. Dans l’hypothèse où le sol est instable, il va falloir mettre en place des solutions plus complexes et plus coûteuses. En effet, les Murs de soutènement en gabions Haute Savoie ne doivent pas être bâtis sur un terrain dont la pente est supérieure à 10°. L’étape suivante consiste à poser les fondations en commençant par délimiter l’emplacement des fondations et du futur mur. Pour ce faire, placez des piquets que vous allez relier avec une corde afin de préparer les fondations. Ensuite, il faudra creuser les tranchées compte tenu de la largeur des futurs parpaings. Pour ce qui est de la profondeur, elle doit être de 50 m ou d’1 m si vous vivez en altitude. A l’aide de gros graviers, remplissez le fond sur 10 cm et mettez-les à niveau en les répartissant. Dans la tranchée, posez avec précaution le premier rang de parpaings, puis frappez-les avec un maillet en caoutchouc. Ensuite, vous pourrez combler les vides en vous mettant à emblayer avec du concassé. La dernière étape se rapport à la construction du mur de soutènement. Pour y parvenir, vous devez ajouter du mortier sur la première ligne de parpaings et installer la deuxième rangée. Pour assurer la solidité de l’ouvrage, pensez à appuyer fermement sur chaque nouveau parpaing. Jusqu’à ce que vous obteniez la hauteur souhaitée, continuez de poser autant de rangées.

Les matériaux pour construire un mur de soutènement

Le choix des matériaux pour la construction d’un mur de soutènement dépend principalement de la nature du sol, de votre projet, mais aussi du rendu esthétique que vous souhaitez. Ainsi, vous pouvez opter pour le béton armé, les parpaings ou les gabions. Vous pouvez également construire votre mur de soutènement en roche, avec des végétaux ou avec de la pierre sèche. Si vous n’êtes pas sûr de pouvoir faire le bon choix, n’hésitez pas à demander conseils auprès d’un spécialiste dans le domaine.