À la découverte de la source de la Buéges

À la découverte de  la source de la Buéges

Les villages de Pégairolles, Saint Jean-de-Buèges et Saint-André-de-Buèges abritent un véritable petit trésor : la Buèges, un petit affluent de 13 km qui se jette dans l’Hérault. Sa source jaillit au bas d’une étroite vallée du mas Méjanel.

Avec ses eaux limpides, la source de la Buèges attire chaque année de nombreux randonneurs en quête de paysages lumineux et de ses milles senteurs.

La source est issue de la lente filtration à travers le causse et les garrigues avoisinantes, du plateau du Larzac. Après un parcours sous terre, les eaux infiltrées dans le gruyère karstique refont surfaces pour devenir une source d’eau pure.

 

Une eau lumineuse, profonde, vivante, bleue turquoise…

La Source de la Buèges a la particularité de se trouver dans une contrée sauvage faite de végé- tations luxuriantes qui contraste avec les pentes arides de la Sèranne.

La forêt de pins et de chênes qui l’entoure en fait un espace ombragé et une oasis parfaite pour les promeneurs voulant faire une halte. C’est une véritable eau vivante et pure qui jaillit d’un rocher au bas de la vallée du mas Méjanel. Un puits naturel qui se transforme en petit torrent de 13 km.

La Buèges court de cascade en cascade puis disparaît pour suivre un chemin souterrain jusqu’à l’Hérault. Ce n’est qu’en période de crue qu’elle atteint directement le fleuve.

Sa faible puissance ne l’a pas empêché de creuser la roche offrant ainsi des paysages magnifiques où la baignade est possible.

Riche en truite, la Buèges ravie les pécheurs qui tentent de les débusquer.

Les environs de la vallée de la Buèges sont le point de départ de nombreux parcours de randonnées à travers des sentiers qui grimpent sur les crêtes de la Séranne à 900m d’altitude au Roc Blanc. De la vallée, on peut apercevoir l’échancrure géologique du Pic St Loup et de la montagne de l’Hortus.

La source de la Buèges reste un espace naturel préservé qui semble en dehors du temps…

Laissez un commentaire